paquebot Blue Lady

retour à l'accueil

                            PHOTOS

D'INTERIEUR
 

Blue Lady "Accueil"

 
"Photos extérieur"

 
"Photos intérieur"

 
"Photos depuis la plage"

 

"Le démantèlement"

 
"ALANG - INDE"

 
"Vidéo"

 
"PARIS"

La vente aux enchères

 

 

 
.:: E mail ::. 

 
Retour

retour à l'accueil

 

 
"Paquebot FRANCE"

Cliquez pour découvrir le FRANCE

 

 
"Paquebot NORWAY"

Cliquez pour découvrir "NORWAY"

 

 

   

Août 2006 - Arrivée du PAQUEBOT Blue Lady à ALANG - INDE

 

 

 

 

Du 2 avril au 30 mai 2009 : exposition du nez du France et reportage photos autour du paquebot à Paris Yacht Marina.

 

 

Le "nez" du paquebot "France" adjugé pour plus de 273.000 €

 

 

   Le "nez" du paquebot mythique "France" devenu ensuite le "Norway" a été adjugé dimanche 273.200 euros (avec les frais), soit environ deux fois et demie son estimation, lors d'une vente aux enchères dimanche à Paris, a-t-on appris auprès d'Artcurial qui organisait la vente.

 

   Cette enchère représente près de deux fois l'estimation (entre 80.000 et 100.000 €).
"Cinq enchérisseurs se sont âprement disputé cette pièce symbolique, dont trois au téléphone", a précisé Sylvie Robaglia, responsable communication de la vente, précisant que l'acquéreur était un promoteur de Deauville (Calvados), qui envisage un projet immobilier dans cette même ville, où le "nez" du navire trônera dans le square, face au port du Havre (Seine-Maritime). C'est dans ce port que l'ancien "France" était resté des années sur "le quai de l'oubli", après sa première mise la retraite suite au premier choc pétrolier de 1973.
   La plupart des 300 lots mis à l'encan dimanche ont trouvé preneur, mais les chiffres totaux de la vente ne seront disponibles que lundi à la clôture des enchères, de nombreux enchérisseurs s'étant manifesté par téléphone depuis l'étranger.

 

   Un menu pour chien, estimé entre 80 et 100 €, s'est vendu 300 €, et un cendrier 1.000 €. Les maillons de la chaîne de l'ancre ont été adjugés 4.100 € chacun et un lot de deux hublots a trouvé acquéreur à 3.200 €.

   Une plaque de fer émaillé de 70 cm sur 54 cm, qui ornait les trains allant jusqu'au Havre (port de départ des transatlantiques), a trouvé preneur à 8.900 €.

   Les cinq lots de la rampe du grand escalier de la descente des premières classes, dessinée par Raymond Subes, ont totalisé 101.700 €. Le guéridon de lecture Jules Leleu, qui se trouvait dans la bibliothèque du paquebot, a été vendu 54.500 €, tandis que le lustre du fumoir des premières classes est parti à 19.100 €.

Réaction

   Le "nez" de l'ancien paquebot "France", fleuron de la flotte française transatlantique avant d'être rebaptisé "Norway", a été adjugé dimanche 8 février à 273.200 € (frais inclus) aux enchères, a annoncé à l'Associated Press, Jacques Dworczak, à l'initiative de cette vente qui se poursuit lundi chez Artcurial à Paris.
   "Je ne pensais pas que l'étrave du navire (haute de plus de 4,50m) puisse atteindre de tels sommets", a confié l'aventurier français qui, deux ans durant, a lutté contre vents et marées pour récupérer ce qui était possible de l'ancien navire, après son démantèlement en Inde suite à une carrière de quarante ans sur les flots.

Le projet Blue Bay a été présenté samedi matin, lors d'une réunion publique, au Marina club. Actuellement, 28 des 61 logements sont réservés. On voit ici Jean-Pierre Veron, le promoteur, présenter le nez du « France ».

   Le projet Blue Bay a été présenté samedi matin, lors d'une réunion publique, au Marina club. Actuellement, 28 des 61 logements sont réservés. On voit ici Jean-Pierre Veron, le promoteur, présenter le nez du « France ». voir l'article

 

   Thierry Dufournaud passionné des paquebots transatlantique et plus spécialement du "FRANCE", il a pu se rendre à Artcurial et il a pu photographier divers objets de la vente.

 

La Visite

 

Cliquez pour découvrir les 16 photos    

 

7 photos et une vidéo

 

 

Le nez, des hublots et des meubles du paquebot "France/Norway" aux enchères - Février 2009

 

   Le nez du paquebot "France", devenu plus tard le "Norway", ainsi que des hublots, des morceaux de cheminée ou des meubles du bateau mythique, seront mis aux enchères chez Artcurial en février 2009.

   Quelque 500 lots, avec des estimations allant de 100 à 80.000 euros, seront proposés à la vente les 8 et 9 février 2009 - (14h30).

   Son démantèlement presque fini en Inde, le français Jacques Dworczak a racheté les pièces mises en vente en février.

   Le clou de la vente sera le nez de l'étrave, haute de 3,51 m et pesant plus de 4 tonnes, qui sera exposée dans la cour de l'Hôtel Marcel Dassault, où se trouve Art curial, un mois avant la vente (estimation 70.000/80.000 euros).

   Les amateurs pourront également acquérir des hublots en laiton (600-700 euros), des lampes de coursive (200-400 €), des maillons de la grande chaîne avant montés sur socle (300-400 €), des morceaux de la cheminée avant (500-600 €), des panneaux de contrôle à cadrans (7.000-8.000 €) et deux sirènes (2.000-2.500 €).

   Des pièces de l'aménagement intérieur, réalisé par les grands noms de l'époque, seront également en vente : un grand guéridon de lecture de Jules Leleu provenant de la bibliothèque, pièce unique en aluminium, laiton et verre, à décor abstrait (70.000-80.000 €), des rampes d'escalier (3.500-4.000€), deux panneaux de salle à manger (11.000-13.000 €), une laque signée Alvo (43.000-48.000€), des commodes réalisées par Nusbaumer et mises au point par Henri Lancel (3000-5000 €), des panneaux illustrant les provinces françaises signées Yves Brayer ou Louis Vuillermoz (5.000 €).

   De la période norvégienne sont proposés des affiches Art Déco (4.000-4.500 €), ou les deux sièges du capitaine (1.000-1.300 €).

   Les pièces seront exposées du mercredi 4 au samedi 7 février 2009 chez Artcurial (7 rond-point des Champs-Elysées, Paris VIIIe).

 

Cliquez pour découvrir l'étrave

Quatre photos du "NEZ" prisent à Alang "INDE"

 

 

Voici quelques photos prisent par un amoureux "Pascal Bichut" travaillant sur Paris,

il nous les fait partager

La face cachée

 

 

« Je n’ai pas acheté le nez du France, alors je vais reconstruire le France »



   Didier Spade aurait aimé acheter le nez du France car il a l’amour des paquebots dans le sang. Son grand-père Baptistin, son père et son oncle furent décorateurs des plus grands paquebots dont le France.

   Didier Spade a choisi depuis plusieurs années de développer des activités fluviales à Paris, notamment avec la Compagnie des Bateaux à Roue, qu’il a créée en 1990 et cédée en 2008 ; depuis deux ans, il se
consacre au développement du yachting de luxe à Paris. Puisque Paris a des airs de station balnéaire avec Paris Plage, il fallait bien que son port ait des allures de Côte d’Azur ! Oubliez bateaux mouches bondés et péniches vieillottes, Didier Spade loue son yacht de 54 mètres le Clipper Paris pour des réceptions privées ou vous emmène en offshore sur la Seine à bord d’une de ses 5 unités de prestige.

   Fort de son expérience d’armateur et de constructeur de bateaux, il souhaite reconstruire un paquebot France esthétique, écologique, à taille humaine, à l’inverse de la plupart de ceux qui naviguent aujourd’hui. 
 à découvrir… sur son site

- 17 mars 2009 : Le tour du France à Paris
Il sera installé debout sur un convoi exceptionnel qui empruntera l’itinéraire suivant à partir de 7h : Champs Elysées – Grand Palais Statue du Général de Gaulle – Pont Alexandre III - Quai Branly - Tour Eiffel – Pont d’Iena – Rue Raynouard – Pont de Grenelle – Paris Yacht Marina Port de Grenelle

- Du 2 avril au 30 mai 2009 : exposition du nez du France et reportage photos autour du paquebot à Paris Yacht Marina. Le nez du paquebot France aura été repeint aux couleurs d’origine

 

 

 

Photo de Pascal Bichut

EN NOIR (Couleur d'origine)

 

 

 

 

 

Blue Lady, nom donné pour se présenter à ALANG, nom attribué par son armateur pour finir sa vie.

Il faut savoir que les navires changent de nom pour la démolition.

 



 

 

Et non vous ne rêvez pas, vous êtes bien dans la timonerie du NORWAY

 

 

Haut de page