"Forum juillet à Septembre 2009"

A vous la parole, exprimez-vous....

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Bonjour,

Quelques réponses au papier de Mr SMITH :

Je cite : "A ma connaissance, monsieur Akkram Ojjeh, n’a jamais été « émir », mais simplement « homme d’affaire libanais » ! "

Monsieur SMITH a certainement raison, je n'ai pas vérifié... en tous cas, il n'a jamais été vendu par la France directement à Mr KLUSTER; c'est ce que je voulais préciser...

Etaler le "palmarès" d'un paquebot en concluant : "Excusez du peu !" n'a d'intérêt que si des comparaisons étaient données !!! connait-on le palmarès d'un "vulgaire" paquebot comme le "Splendour of the seas" à périmètre (durée) d'exploitation comparable... sans oublier qu'on ne prend aujourd'hui le paquebot que pour faire des croisières (le périmètre est donc déjà faussé...) cela doit être tout aussi impressionnant... sinon beaucoup plus !!!

Je cite : "Que France, alors parte du Havre ou de Miami quelle importance ? la réponse est simple : pour des croisières de 8 jours à une vitesse divisée par trois, il est moins couteux de partir de Miami (que du havre où de Norvège)... pour se rendre là où le dépaysement et le soleil sont assurés !

Je cite : "Devant la crise actuelle , combien de sociétés n’ont-elles pas , avec l’accord de leur personnel et des syndicats, fait accepter des baisses de salaire et une augmentation des heures de travail… pour éviter les délocalisations ? Il est à mon sens très maladroit de se référer à des exemples et solutions actuels pour suggérer que ces mêmes solutions auraient pu s'appliquer en 1974 (il y a 35 ans)... d'autant que le "France" n'a pas été délocalisé (l'avion lui ayant pris ses passagers...) il s'agit pour France d'une simple reconvertion avec transformation au début du boom du développement de l'activité croisières...

J'avais effectivement cité l'exemple de la MINI COOPER, ou de la FIAT 500 pour dire que le "beau" n'est jamais complètement oublié... et qu'il peut revenir sous une forme modernisée... cela dit, les puristes auront toujours du mal à apprécier quelques transformations que ce soit...

Un RIVA en acajou massif habillé de chromes ne pourra jamais rivaliser avec un RIVA en polyester habillé de chromes plastifiés.

F. MEUNIER - PARIS - 7 Juillet 2009

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

           T’as de beaux restes, tu sais !

 

 Les cinéphiles  se souviennent de la remarque de Jean Gabin à Michèle Morgan dans le très beau film :  Quai des brumes :T’as de beaux yeux, tu sais !

Le lien coule de source entre ce monument du cinéma français(C’était à l’époque[elle est ancienne !!] où les films avaient une âme !)et la visite du France par Noël S.,  à Bremerhaven. Où notre icône resta deux longues années à quai !

Le reportage est plein d’ enseignements et surtout de vérités !Noël S. ,en professionnel se livre à un véritable contrôle technique du bateau ;tout au moins pour les parties visibles (La coque, construite à l’époque en acier spécial devait être en bon état !)!Il le déclare globalement, bon pour le service ; mais note qu’une réparation sérieuse devait être effectuée !Gros point noir les machines qui auraient du être remplacées par des diesels, moins gourmands avec intervention sur la transmission. Rien d’infaisable si, dit-il : « Celui qui redonnera une chance en remotorisant notre navire, cet homme là est un vrai chef, ceux qui prennent des décisions » .Las, des propositions sérieuses avaient été faites, lire ou relire le programme  de Jacques Lhéritier !

Si j’étais joueur, je parierai bien volontiers que si la chaudière n’avait pas explosé, ce qui sous-entend , si Kloster avait entretenu le paquebot comme il aurait du le faire(avec du personnel compétent !!) celui-ci naviguerait encore !Mais le profit maximum qu’a voulu en tirer le Norvégien à eu pour résultat le drame que l’on sait . Négligence qui a coûté le vie à plusieurs personnes ;leurs parents l’ont attaqué au tribunal !

« L’honneur et le profit ne couchent pas dans le même lit »(Cervantès. Nouvelles exemplaires)

Noël S. évoque aussi le problème de l’amiante. Et il donne une solution très acceptable :ne désamianter que les parties dangereuses…Et de citer le cas de la Tour Montparnasse qui pleine d’amiante abrite bon nombre de bureaux, un restaurant…

Doit-on rappeler que ce matériau fut déclaré dangereux dés 1900 par un éminent professeur Français. Son usage fut alors interdit…mais il fut réemployé ! Pourquoi ?

Il a aussi raison de dire que les « journalistes » ont raconté de nombreux « bobards »sur le navire. Mais ils n’ont fait qu’obéir à tous ceux qui avaient condamné France dés le départ !Toutes ces forces obscures qui ont œuvré dans l’ombre pour que le symbole Français disparaisse !J’approuve aussi sa réflexion : « Manipulation de la vérité ».Cette dernière n’a t’elle pas été manipulée sur beaucoup de sujets, tout au long de l’histoire ?

Quand on voit la mobilisation des médias et des foules à la suite du décès d’un guignol de la chanson(On a les héros que l’on peut !!)…On se prend à rêver si une telle gesticulation médiatique avait été orchestrée pour sauver le paquebot !

 Les Confidentiels  du Figaro(6.07.09) nous apprennent que l’émir de Dubaï est en quête d’un Concorde ,afin de le positionner sur l’une de ses îles artificielles comme attraction !Ses services ont effectué une demande officielle à la France .

Pourquoi diable ne s’est-il pas manifesté , plus tôt , afin de racheter France ?

Des nouvelles moins drôles mais qui confirment ce que nous supputons depuis longtemps.

« Les syndicats des Chantiers STX activent la sirène de détresse ».

Titre d’un article du Figaro économie(6.07.09) dont j’extrais quelques phrases : « Le carnet de commande de STX se réduit comme une peau de chagrin et sans les commandes de la Marine Nationale, il n’y aurait bientôt plus d’activité sur ces quais où ont été soudées les premières tôles du paquebot France ».

Au sujet de la future commande d’un nouveau H.L.M. par MSC des négociations sont en cours déclare E.Breux, directeur des ressources humaines , mais dit-il : « Par principe, on ne sait pas quand une négociation peut aboutir. Peut-être  aujourd’hui, dans une semaine ou un mois, c’est impossible à dire ». L’article poursuit : « Les grandes heures de la construction navale européenne sont révolues…Après la Corée, les pays à bas coûts tels que la Chine et le Vietnam attirent les armateurs pour la construction de navires basiques ».

Ce constat (main d’œuvre à bas coût) est corroboré par la déclaration d’un des participants au Davos du Nord(Figaro éco.06.07.09) lorsqu’il déclare : « Les emplois qui ont été supprimés en Europe à l’occasion de cette crise(merci à nos « chers amis » Américains !) ne reviendront pas. S’ils sont recréés, ce sera en Asie ».

Merci pour sa clairvoyance !

Combien sont payés, les ouvriers asiatiques qui « suent le burnous »sur les chantiers de construction ?

La messe est dite !!

Petit aparté ;sur les responsables de la crise lire le dernier ouvrage de Jean Montaldo :Lettre ouverte aux bandits de la finance.(A. Michel).

Mais comme je n’ai pas la mémoire courte et que je suis un vieux conservateur, j’ai retrouvé dans mes archives une info de Mer et Marine(18.06.2008) sur la qualité des constructions navales en Chine. Jean Pierre B. me permettra, s’il le veut bien, de la citer presque in extenso. D’abord le titre :

Sécurité maritime :des chantiers chinois qui font froid dans le dos.

L’an dernier, la construction navale chinoise a décroché, pour la première fois, plus de commandes que ses concurrentes coréennes et japonaises. Mais derrière de beaux fleurons industriels se cachent des chantiers beaucoup moins au point techniquement. A l’occasion de la Shipbuilding Conférence, organisée en avril, à Athènes, par le Lloyd’s List, armateurs, chantiers navals et sociétés de classification ont tiré la sonnette d’alarme. En France, l’inquiétude est relayée notamment par la Chambre Syndicale des Constructeurs de Navires(C.S.C.N). Car le risque semble grand de voir une part non négligeable des futurs navires construits en Chine prendre la mer avec de graves carences en matière de sécurité. Certains chantiers locaux, qui redoublent d’efforts pour se mettre aux meilleurs standards, montent eux-mêmes au créneau. « Peut-être 30 à 40 %des navires livrés par de nouveaux chantiers chinois seront d’une qualité sous standard. Il y aura des navires dangereux, c’est sûr », estime Simon Liang, président de Sinopacific…Pour Georges Serris, président de Enterprises Shipping & Trading, une des importantes sociétés grecques d’armement de navires « Il faut faire quelque chose avant qu’il ne soit trop tard ».Selon les professionnels, cette situation tient au développement galopant de la construction navale chinoise. Proposant des coûts de production moins élevés que ses concurrents asiatiques, cette industrie engrange massivement les commandes. Pour répondre à la demande, de nouveaux chantiers voient le jour, mais certaines entreprises manquent d’ expérience et de savoir-faire. D’après Nick Brown, directeur général du développement de la branche du Lloyd’s Register en Chine, la qualité des équipements laisse aussi à désirer, certains fournisseurs n’ayant apparemment aucune idée des exigences de l’International Association of Classification Societies. Le problème , bien évidemment , est de voir des navires mal construits ou ne répondant pas aux normes naviguer sur les mers du globe, y compris avec des matières dangereuses dans leurs cales.

Côtes et rivages de tous les pays vous voilà prévenus !

Doit-on dire et répéter qu’en toute chose la qualité a un prix qui est celui du savoir-faire et de la qualité des matériaux employés !

Se souvenir de l ‘exemplarité de France en la matière !

Le gigantisme touche aussi la Cunard ; le prochain Queen Elysabeth, dont la construction a été confiée à Ficantieri est présenté dans Mer et Marine(3.07.09).Finies les lignes harmonieuses et équilibrées ! La gangrène se propage partout !

Honneur et Patrie

Mer et Marine (3.07.09) nous informe que le dernier pacha de notre glorieuse Jeanne d’Arc sera le capitaine de vaisseau Patrick Augier !

Quel honneur pour lui !

A bientôt sur revedefrance - Jean Louis Schmitt - 17 Juillet 2009
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Là je ne résiste pas, cela en devient risible

 

Le reportage est plein d’enseignements et surtout de vérités !Noël S. ,en professionnel se livre à un véritable contrôle technique du bateau ;tout au moins pour les parties visibles (La coque, construite à l’époque en acier spécial devait être en bon état !)!Il

 

Cela ne commence pas trop bien. « devait être » dites vous ... Si Noël S. est un expert maritime, on ne dit pas « devait » mais « est ». Que l’acier fut spécial, que les assemblages furent novateurs dans les années 55-60, soit. Simplement structurellement un navire soudé (et très peu riveté) vieillit paradoxalement beaucoup plus qu’un navire comme le Doulos dont une partie encore significative de la structure remonte à 1914. La raison :

 

1)      Maîtrise à l’époque de la découpe des plaques, faites à nu ou presque alors que de nos jours nous en sommes au plasma sous eau

2)      Soudures autogènes ou à arc qui étaient novatrices à l’époque (j’ai accès à une documentation de la SAF qui avait développé les enrobés pour l’assemblage)

3)      Les contraintes océaniques à la torsion et à l’élongation sont beaucoup moins bien gérées que sur des navires rivetés, même s’ils sont plus étanches. Donc plus légers, plus étanches … mais moins durables. Encore que France ait moins souffert que QE2, mais la métallurgie et les techniques de soudage avaient quelques années de progrès. Et on ne peut pas dire que les cinq dernières années d’exploitation furent sans surprises structurelles (ce qui a fait que Cunard a dit basta !)

 

Ca c’est pour l’histoire. Mais entre vos multiples – et pénibles à la longue – citations, vous oubliez une chose essentielle. Ce navire a reçu une transformation très importante et un déplacement de ses masses d’équilibre. Une solution propre mais hors de prix aurait été de revoir l’ensemble des ballasts et de reprendre un équilibre dynamique possible, comme dans tout navire. Le choix s’est porté sur un ballastage statique fixe par une coulée d’un matériau de remplissage type béton, une photo avait été publiée sur le forum. Et sur une coque, si bonne soit elle, ce n’est franchement pas recommandé. Je ne parle pas de l’explosion qui n’a pas été neutre sur le plan de sa structure.

 

 …. le déclare globalement, bon pour le service ;

 

Et bien il est fort ! Sans calle sèche, sans analyse métallographique et il le déclare bon pour le service. Vous avez fait de l’automobile chez Hersant, je crois : imaginez un contrôle technique où le contrôleur s’assoit dans le véhicule, regarde si les sièges ne sont pas percés, et si le moteur semble propre et vous dit … « OK, Monsieur. Votre voiture est bonne pour le Service » On est sérieux ou on rigole ? Heureusement que la marine a d’autres règles, qui déjà sont imparfaites…

 

… mais note qu’une réparation sérieuse devait être effectuée !Gros point noir les machines qui auraient du être remplacées par des diesels, moins gourmands avec intervention sur la transmission. Rien d’infaisable si, dit-il : « Celui qui redonnera une chance en remotorisant notre navire, cet homme là est un vrai chef, ceux qui prennent des décisions » .Las, des propositions sérieuses avaient été faites, lire ou relire le programme  de Jacques Lhéritier !

 

Et pas que là. Le système de sprinkler avait été épinglé à trois reprises par les USCG et était donné par l’équipage comme vétuste, la climatisation Carrier était à bout de souffle, la plomberie ne devait pas être mieux et le passage à Solas 2010 était plus qu’hypothétique. Et on ne remotorise pas comme dans « Monster Garage, c’est tout l’ensemble propulsif, hélices comprises, qui doit être revu et l’ensemble des auxiliaires. Sur une coque de 40 ans … hum. Si NCL avait fait ça en 80, au rachat, le tour était jouable … en 2000 c’était de la folie douce. Et surtout le fait que la demande vers des cabines plus spacieuses et ouvertes se faisait sentir, les derniers faits de gloire du Norway en fréquentation venaient du « chantage aux adieux », comme Maurice Chevalier (la plus belle façon de faire venir le public est de dire que l’on va faire ses adieux : Cora Vaucaire, moi aussi je cite).

 

Un vrai chef dites-vous … En êtes vous persuadé ? C’est certain que rien n’est infaisable, est-ce économiquement réaliste est une toute autre question qui est largement plus que douteuse.

  

Lenkinap - 3 Août 2009


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

                   Nous ramons tous sur le même bateau  (Zénobios.Proverbes)

 

     Le palmarès de France, au temps où il naviguait, valait la peine d’être rappelé !Et si l’on y rajoute celui où il navigua sous les couleurs Norvégiennes il mérite une médaille de platine !Ne possédant aucun chiffre sur les « performances » des H.L.M .actuels, je ne piperai mot sur le sujet. Mais j’admets la remarque de monsieur F.Meunier !

 Les propositions de lieux de croisières étant multiples, France aurait bien pu partir du Havre vers la Méditerranée , du Havre vers les pays nordiques, de Marseille vers l’Afrique…Et pourquoi pas d’un port de l’Amérique du Sud pour contourner le fabuleux cap Horn. Beaucoup de propositions de croisiéristes incluent le vol en avion jusqu’au port d’embarquement !

Concernant ma suggestion au sujet des salaires, je regrette qu’elle n’est pas été tentée !Si tel avait été le cas aurait-elle réussi ?La persuasion , la reconnaissance et l’acceptation  de l’intérêt général donnent souvent de très bons résultats ! Certes il aurait fallu adapter techniquement France à la crise, mais cela a été réalisé !

La mobilisation des Français, à l’époque, n’a pas été à la hauteur de ce qu’elle aurait du être! L ‘union nationale pour pérenniser ce symbole n’a pas été à la hauteur de l’enjeu !Combats en ordre dispersé, promesses des politiques non tenues…

Bref comme aurait dit Pépin…ne retournons pas le couteau dans la plaie !

 « Les miracles sont accomplis par les hommes unis »

(Proverbe Indien)

Et de miracle il n’y en a pas eu !

Je partage le sentiment de F.Meunier sur la Mini et la Fiat 500 et bien qu’étant puriste(dans le sens du travail bien fait !) je n’ai pas de critiques à formuler sur leur descendance !

Mer et Marine(15.07.09) nous informe du changement de nom de STX France(Chantiers de l’Atlantique)où l’inquiétude règne toujours car la commande des  deux nouveaux MSC est très incertaine. Le renouveau  viendra t - il de l’ Armée ? La Délégation Générale de l’Armement doit notifier tout prochainement un contrat d’étude sur le second porte-avions destiné à la Marine nationale…

Cette lettre nous indique aussi que la frégate Aconit à sauvé les 13 marins d’un cargo en détresse(voie d’eau fatale) au large de la Corne de l’Afrique. Les marins vont bien, mais les 2300 chèvres que ce cargo transportait ont rejoint le royaume de Poséidon !

Nouvelles des fadas

Comme cela avait été le cas pour le Fantasia, le Splendida(33 mètres) rate son escale inaugurale à Marseille…pour cause de Mistral peuchère !C’est à Toulon que les passagers quelque peu mécontents ont été débarqués !Au même moment un autre « paquebot »sortait sans encombres du port Phocéen ;il s’agissait du Crystal Serenity, un navire de « seulement »246 mètres, moins soumis aux puissantes rafales de vent !Les problèmes posés aux passagers sont expliqués dans le détail dans la lettre de Mer et Marine(30.06.09)…si vous la recevez lisez là …elle est croustillante !

 Jean-Louis Schmitt  -  3 Août 2009 - A bientôt sur revedefrance…


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Patagon

       « Le bon a besoin de preuves, le beau n’en demande point » (Fontenelle)

 

  Le débat sur France a toujours eu comme thème de réflexion, outre son appartenance au patrimoine maritime National, la beauté classique, donc intemporelle de ses lignes, sa qualité de fabrication et le savoir vivre qu’il véhiculait sur les mers et océans du monde. N’en déplaise aux thuriféraires des H.L.M. !

 Le dernier numéro de « National Géographic »(119.Août 2009)apporte de l’eau à notre moulin et elle est rafraîchissante !

Le numéro est consacré à Venise. Dans l’article signé Cathy Newman, je relève ce passage  : « Le tourisme fait partie du paysage vénitien depuis le 14ième siècle. Les pèlerins s’y arrêtaient sur le chemin de la terre sainte. Avec la Réforme, au 16ième siècle, le tourisme déclina , mais il regagna du terrain au 17ième siècle, quand les jeunes membres de l’aristocratie européenne , désireux d’acquérir un vernis de culture artistique, s’embarquaient pour un « Grand Tour ».

Quelle différence avec le tourisme actuel ?

« Oui, il y avait le Grand Tour, répond Gherardo Ortalli, le professeur d’histoire médiévale. Mais, à cette époque, les gens trouvaient un intérêt à l’hospitalité. Maintenant, Venise reçoit des bateaux de croisière géants, hauts de dix étages.Vous ne pouvez pas comprendre Venise à cette hauteur. Autant être dans un hélicoptère . Peu importe :vous arrivez à Venise , vous écrivez une carte postale et vous vous rappelez  la soirée merveilleuse que vous y avez passée».

 Le numéro de National Géographic est à lire absolument !

La silhouette de France ne se serait-elle pas mieux mariée dans l’environnement de la Sérénissime République que ces H.L.M. flottants ?

Nouvelles des fadas.

Et de quatre !

La lettre de Mer et Marine(29.07.09) nous informe que pour la quatrième fois un immeuble flottant n’a pu accoster à Marseille pour cause de Mistral. C’est donc à la Seyne-sur-Mer que les passagers ont été débarqués. Un « service d’ordre » spécial avait été mis en place pour assurer un débarquement « serein » !

Les photos (Jean-Louis Venne )publiées sur le site montrent bien la gîte prise par le navire à sa sortie de rade !

Décidément « croiser » à bord de ces « navires » n’est pas de tout repos !

 Jean-Louis Schmitt  -  3 Août 2009 - A bientôt sur Revedefrance…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Bonjour,
 
Je m'interroge sur le forum de "Rêve de France", pendant plusieurs années et mois, nous avons, les uns et les autres, échangé sur l'avenir en devenir, et le passé glorieux de ce que nous pouvons appelé, l'ex-orgueil de la marine marchande française (1962-1977) puis devenu celui de l'industrie de la croisière sous le nom de NORWAY entre 1979 et 2006 ! Oui, afin d'éviter à Monsieur Schmitt une ligne supplémentaire dans le mail qui va suivre l'envoi de ce mail, je rectifie de fait (1977-1979 ayant été la propriété de Monsieur Ojjeh). Bref, je me rends compte aujourd'hui, que seules les polémiques de Monsieur Schmitt font vivres le forum... Aujourd'hui, nous ne pouvons plus échanger les uns et les autres, sans avoir droit (toujours TRES, TROP longues) aux diatribes post 1979 de ce monsieur, ou alors pour pourfendre l'industrie de la croisière d'aujourd'hui... Donc, je vais encore en prendre pour mon grade, avec les citations qui conviennent bien entendu, mais je ponctuerai, en quittant définitivement le forum, que j'ai pris eu plaisir à lire pendant quelques années (et je vous en remercie très personnellement, en tant qu'ex passager du Norway, et passionné du France, mais aussi d'autres navires (mon dieu que n'ai-je pas dit la !!). Je vous remercie, des efforts déployés pour la sauvegarde, puis du patrimoine de ce joyau made in France. Mais aujourd'hui, vivre dans la rengaine et le passé ce n'est pas ma philosophie.
Alors pour la mémoire du France, et les descendants de celui... Longue vie à la croisière ! Sans ce navire, l'industrie n'aurait peut être jamais été au niveau qu'il connait actuellement, même en temps de crise...
Clément
- 10 Août 2009

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

A l’attention Monsieur  Jean-Louis Schmitt et pour que d’autres aussi comprennent ce qu’est l’univers maritime et les règles de navigation en haute mer. Un navire est soumis à des contrôles périodiques de machinerie, de coque, de sécurité incendie et d’équipement de sécurité passagers. Nous allons prendre un exemple qui est celui actuel du QE2, pour lequel j’ai tous les éléments en main.

 

Pendant son dernier entretien en 2006, il était logique de réaliser en même temps qu’un sondage et contrôle métallographique de sa coque (Continuous Hull Control), un Dry-Dock ou cale sèche. Cunard savait parfaitement qu’il y avait de gros problèmes de structure car en 2006 une fuite - sous contrôle -avait été repérée sur un propulseur d’étrave (incident officiellement reporté en 2007)

 

387 25-11-2007 10-2008 SOU0730963 12-2008 SOU0830626 

Forward bow thruster seal leaking. To be kept under observation by ships staff. In the mean time the bilge alarm in the compartment to be active at all times. If any deterioration in the condition class to be advised. 

 

Le pompage en calle a permis de faire face à cette situation, mais sur la fin le remplissage devenait inquiétant. Donc en 2006, un simple sondage métallographique selon un programme ciblé a été réalisé selon ce protocole :

 

http://www.dnv.com/services/software/publications/2008/no_1/continousControlHullCondition.asp

 

Comme Cunard savait que la coque et les auxiliaires commençaient à accuser le poids des ans (pas loin de 100 incident détectés entre 2000 et 2008, donc 36 sur la navigabilité ou la structure, plus de la moitié venait de la sécurité), ils ont différé la calle sèche, le contrôle des propulseurs, la partie vapeur (même sur un Diesel il y a de la vapeur), les économiseurs, etc… pour tenir jusqu’en mai 2009, date limite de navigabilité du rafiot. Ensuite, il faut passer au lourd … ce que fait en principe Dubaï à minima pour le rendre « mobile par ses propres moyens  et assurable ». Contrairement au Norway, il n’a pas été bloqué, les contrôleurs maritimes ont jugé que la situation était « sous contrôle », arrangements avec le diable… croyez moi !

 

Revenons à France/Norway. Je n’ai plus sous la main l’ensemble de ces incidents, dont un l’a bloqué à Miami une journée d’office par les USCG) à cause des Sprinkler, mais ses inspections entre 2005 (où il a été épinglé en Allemagne en statique suite à une pollution) et 2000 … on arrivé à 21 litiges. Sachant qu’après 2003 … il n’y a pas eu de grands contrôles, donc sur trois ans….

 

Le dernier fait à Miami en 2003, peu avant l’explosion, par les USCG. Je vous le livre  tel quel :

 

Accommodation

1

Fire Safety measures

1

Load lines

1

Structural Safety

1

  

Les fautes de sécurité structurelles se multipliaient depuis 1998 et avec le système Sprinkler, elles représentent plus de 30 % des déficiences relevées. Et ce n’est que du visuel, on ne parle pas de structure, d’analyses, d’expertise mesurée…

 

Quand on commence à avoir ce type de choses, que les USCG bloquent un navire en consigne, c’est qu’ils sentent que la sécurité des passagers n’est pas assurée. Car ils sont ce qu’ils sont (ils n’avaient rien contre NCL ni le Norway), mais les USCG savent parfaitement les dégâts qui peuvent exister avec un vieux navire vapeur come l’était le Norway.

 

Quand un expert maritime, un vrai comme l’est un de mes amis de chez BV a qui je dis merci pour les sources publiables,  lit ces rapports (celui du QE2 étant pire que celui du Norway), il se dit qu’il est grand temps de dire basta à ces navires pour la navigation. Si une expertise avait été faite AVANT son départ d’Allemagne, je suis certain que la liste (uniquement de structure et de sécurité) dépassait les 100 défaillances. S’il avait pollué sa calle en 2005, c’est que tout n’était plus étanche…le navire partant, les choses ne sont pas allées plus loin. Il est heureusement parti en D/V, navire mort… classification qui a tardé à apparaitre chez BV. Du fait seul de l’armateur ….

 

Donc M. Schmitt, ce ne sont pas ici des citations, des billets d’humeur mais des faits. Faits que vos citations*, vos éructations très maquées par vos années chez le papivore (Hersant a été une école spéciale  de journalisme) ne peuvent contredire à moins que vous ne trouviez à redire sur les éléments avérés que je suis tout à fait autorisé à communiquer. Donc comme maxime finale : « un bon journaliste ne vaut que par l’étayage de ses sources ! Les autres travaillent à Ici Paris… »

 

Au plaisir - J-N G. - 10 Août 2009

 

* : très pénibles à la lecture, à croire qu’elles ne servent qu’à donner du contenu dans un message vide de sens et décousu.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Oct. 2005 - Nov. 2005 - Déc. 2005

Janv. 2006 - Fév. 2006 - Mars 2006 - Avril 2006 - Mai 2006 - Mai 2006 - Juin 2006 - Juillet & Août 2006 - Sept. 2006 - Oct. 2006 - Nov. 2006 - Déc. 2006

Janv. & fév. 2007 - Mars - Avril 2007 - Mai 2007 - Juin 2007 - Juillet & Août 2007 - Sept. 2007 - Oct. 2007 - Nov. 2007 - Déc.2007

Jan. 2008 - Fév. 2008 - Mars 2008 - Avril 2008 - Mai 2008 - Juin 2008 A Sept. 2008 - Oct.-Nov.-Déc. 2008

Janvier - Mars 2009  - Avril à Juin 2009 - Juillet à Sept 2009 - Oct. à Déc. 2009

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

A vous de choisir maintenant !

.:: ''Accueil'' ::.

Le France - Le Norway - Le Blue Lady - La Collection - Divers - Les liens surlignés en blanc sont de la nouvelle présentation