Mes amis,
   Excusez-moi d'utiliser le "livre d'or" de ce site pour faire passer ce message : la presse anglo-saxonne a publié, le 8 novembre, une série d'articles sur FRANCE, en évoquant le projet de DUBAÏ. Le plus intéressant, à court terme, est que la violation de la Convention de Bâle par la Norvégian Cruise Line et la Star Cruise vis à vis de l'Allemagne et de la Malaisie, est à nouveau évoquée. Ainsi,  sur la base de ces considérations de droit international, un article énonce explicitement que, en droit, FRANCE devrait retourner en Europe pour être préalablement désamianté, dans l'hypothèse où la cour suprême indienne donnait son autorisation pour le démolir. Il est à noter , et ce n'est d'ailleurs, au fond, pas très étonnant, que cette source du droit international est rappelée par des journalistes anglo-saxon...

   Et, sauf erreur, par aucun journal ou autorité européenne .....A ma connaissance, la commission européenne n'a , pour l'instant, donné aucun communiqué quant à la situation de FRANCE  par rapport à la Convention de Bâle relative aux matières toxiques...

   Pour ma part, je vais réécrire aux ambassadeurs d'Allemagne , de Malaisie et d'Inde, en France, à Paris ( sans oublier les autorités locales de l'Inde). Il faudrait que nous soyons les plus nombreux possibles à le faire....La loi n'interdit pas d'écrire courtoisement à un ambassadeur, que je sache...

   Il est à noter que Son Excellence l'Ambassadeur d'Allemagne en France, parle couramment notre langue, puisqu'il a fait toutes ses études dans notre pays ( à Saint-Germain en Laye, département 78, exactement).....

   Les adresses sont disponibles sur Internet.

   L'ensemble de ces articles peut être consulté sur le site des destructeurs . Sur Google : tapez ABOUT ALANG (en majuscules) .Le site en question apparaîtra en premier, et il fait état de 43 nouveaux articles sur ce sujet.  Le plus synthétique et celui qui est le plus " centré" sur FRANCE est paru dans le journal américain : "The Mercury News" sous le titre "SS Norway has storied past".

   En conclusion, plus nous nous "montrerons" et ferons état que le malheur de FRANCE est ressenti au niveau international, que cette situation juridique n'est pas claire du tout ( c'est le moins que l'on puisse dire), plus nous aurons de chances d'être entendus et, peut-être, écoutés.

   Amitiés, Henri BZH Heurté, Paris, 13 novembre 2006.

   Maintes fois, les hommes politiques et les financiers ont essayé de tuer le France, NOTRE FRANCE ! Mais les français ne peuvent, ne doivent pas laisser faire. A la lecture de ce message, il y aura bien quelqu'un, qui connaît quelqu'un qui connaît une personne influente. S'il s'agit de convaincre un décideur, il n'y a qu'un moyen d'y arriver, l'argent. Car le France peut être rentable, même avec le coût des réparations. Pourquoi ne pas essayer de relancer le groupe de voyages et de location qui a vainement tenté une première fois de le sauver. Pourquoi un acheteur ne s'associerait-il pas à un ou plusieurs partenaires, privés ou publics? Pourquoi ne pas essayer de trouver plusieurs usages de ce monument qui fut l'avant dernier transatlantique construit. Pourquoi ne pas en faire un hôtel flottant qui s'installerait dans les ports suivant les saisons touristiques (La Côte d'Azur en été, Le Havre pour le festival de Deauville, ...)? Il faut faire vite et ne pas perdre de temps, mais il y a encore de l'espoir tant que les ouvriers indiens n'ont pas commencé leur massacre.

   P.S. Alertons notre entourage pour tenter une action. Par ailleurs, nombreux sont les français qui désireraient verser un ou plusieurs €uros, mais à qui (et comment avoir confiance)? Créons des réunions sur les lieux publics pour récolter des millions de signatures? L'état français peut rapidement avancer les fonds nécessaire à son sauvetage au titre des monuments historiques (rappelons que les cheminées sont classées!), quitte à ce que le navire soit par la suite revendu à un mécène, Français ou étranger, tant que le France navigue encore.

   Paul - Issy-les-Moulineaux - Mardi 26 Octobre 2006

   Merci de ce que vous faites pour notre FRANCE. Je trouve que votre site s'agrandit et s'étoffe de plus en plus, ce qui revient à dire qu'il y a de plus en plus de monde qui s'intéresse à notre superbe PAQUEBOT. Malheureusement, nous n'avons aucune arme pour l'aider à renaître mais nous restons plein d'espoir. Merci de lui suivre et de nous en donner des nouvelles presque au jour le jour. Bravo, continuez.

   Henriette JC - 20 Octobre 2006  - site web Du Musée à la marine découvrez les passions d'un amoureux du FRANCE

   La France tue son bébé... Que chaque français, belges et autres versent 1 euro, pour sauver ce magnifique bateau... En fer un musée, un hôtel comme le Queen Mary....

   Philippe NIBELLE - 18 Octobre 2006

   Une femme de navigateur vient ici porter témoignage de ces années où mon mari, pâtissier à La Compagnie Générale Transatlantique, sur Flandres, Liberté puis nommé alors qu'il était encore à St-Nazaire, comme chef de partie, tourier, sur le paquebot France, où il restera jusqu'à la débâcle à St-Vaast-La-Hougue.... années rythmées par la Sirène du France qui me retournait l'âme, qui me faisait regarder par la fenêtre et je voyais ses cheminées aux couleurs de la transat et ce superbe navire glisser sur les flots....années denses.

   Le jour où Il est revenu s'appelant Norway, il avait quelque chose de changé avec ses cheminées bleues mais quand il a sirène de sa voix rauque, à nulle autre pareille, c'était Notre France qui nous saluait.

   J'étais sur le quai, tôt, à l'arrivée, il venait d'accoster, peu de monde encore, de l'émotion à la toucher, Il avait une âme et il a marqué à jamais les Havrais, navigants ou pas et tous les Français....

   Jacqueline Jarno. - 17 Octobre 2006

   Triste anniversaire !!

   21 septembre 2001 , peu après 17 H, S/S Norway quittait pour la dernière fois Le Havre sous un resplendissant coucher de soleil. Des milliers de Havrais et de Français étaient venu lui dire "Adieu". Étant embarqué le spectacle de tous ces admirateurs massé sur les quais, la jetée, la plage ainsi que sur les hauteurs du cap de la Hève, était impressionnant et émouvant, beaucoup nous saluait d' un geste de la main pendant que Norway faisant entendre aussi pour la dernière fois au Havre ses cornes de brumes et sirènes légendaires et inimitables. J'était très fier d'être a bord, et le joli spectacle de notre sortie escorté de nombreux plaisanciers et de nombreux autres navires de servitudes ou pêche. Et pour "cerise sur le gâteau"  les bateaux pompes en action ont permis a de nombreux photographes de faire avec ce coucher de soleil mémorables les dernières plus belles photos de Norway pardon France (car on était au Havre) dans son ancien port d'attache.

   Meilleurs souvenirs a ceux qui ont eu la chance et le bonheur d'être au Havre ce jour là ou d'être à bord avec moi.

   Jean François - Le Havre - 21 Septembre 2006

LETTRE AU FRANCE.

    Cher Bateau,

   Énervée, révoltée, triste, consternée, dégoûtée, mais malgré tout toujours en alerte et encore un peu optimiste, voilà comment je suis actuellement alors que l'irréparable s'apprête peut-être à être commis aux yeux de tous. Ta démolition sur une plage indienne loin de ton pays natal, toi le plus beau paquebot du monde, fait la une des journaux internationaux ; si tu savais également le nombre de courriers e-mails qui circulent sur Internet à ton sujet, tu serais ébahi ! Ta célébrité suscite toujours de nombreuses et vives réactions à travers le monde.

   Ta fin tragique si elle avait lieu, mais qui n'est pas encore inéluctable heureusement (ne dit-on pas tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir ?) démontrerait une fois de plus -s'il en était encore besoin- qu'il faut des années pour que des gouvernants établissent des "protocoles d'accord" et lorsque ceux-ci sont signés, ils gardent les yeux fermés pour ne pas avoir à les appliquer et surtout prendre les décisions qui s'imposeraient. L'Allemagne (comme la France et l'Inde) signataire de la Convention de Bâle du 22 mars 1989 (entrée en vigueur le 5 mai 1992) sur le contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et de leur élimination, n'a pas bronché et ne s'est pas inquiétée de ton sort lorsque tu as quitté l'Europe pour la Malaisie en mai 2005 où, aux dires de ton propriétaire, tu devais soi-disant être transformé en hôtel flottant, ce qui bien sûr s'est avéré être faux et n'était qu'une tromperie destinée à contourner les lois. Ladite Convention stipule entre autre dans son article 6-3 que "l'État d'exportation n'autorise pas l'exportateur à déclencher le mouvement transfrontière avant d'avoir reçu le consentement écrit de l'État d'importation". Y a t il des preuves que cette démarche a été effectuée ? Apparemment non puisque nous sommes toujours en attente de la décision de la cour suprême indienne qui sera prise en décembre, soit 19 mois après ton départ de Bremerhaven ! Peut-on aussi s'interroger sur le rôle de la commission européenne qui, si je ne me trompe pas, est chargée de l'application de la convention de Bâle ? Qu'attend-elle pour agir ?

    Tu dois aussi te poser la question sur l'acharnement depuis l'explosion de l'une de tes chaudières à Miami en mai 2003, à vouloir te détruire à tout prix plutôt que de te sauvegarder (j'ai idée que payer ton désamiantage -qui aurait dû être obligatoire avant ton départ d'Allemagne- était plus coûteux pour ton propriétaire que de te revendre à des casseurs). Mais ne crois surtout pas que tout le monde se désintéresse de toi, il y a beaucoup de personnes qui ont voulu et qui veulent encore te racheter, mais qui se heurtent à un mur d'indifférence, à savoir la Star Cruise qui aurait mentionné dans le contrat de vente te concernant une clause spéciale interdisant aux ferrailleurs de te revendre à un tiers pour une utilisation à des fins commerciales.

   Le représentant du syndicat des shipbreakers indiens interviewé récemment à la télévision était extrêmement réjoui de savoir que tu pourrais donner du travail à plusieurs centaines de personnes qui travaillent dans des conditions déplorables, sans protection suffisante pour manipuler des produits hautement toxiques (à ton bord, selon des experts sérieux, au moins 1000 tonnes d'amiante et autres produits dangereux), prêts à tout, même à risquer leur vie, pour gagner un salaire de misère. Ton acier servirait à fabriquer boîtes de conserves, pieds de parasols, etc... que les indiens pourraient, pourquoi pas, revendre au marché français et dans quelques années il pourrait même nous être demandé de donner de l'argent pour aider à soigner les travailleurs qui auraient contracté de graves maladies en te découpant en 1000 morceaux.

   Que dire également des péripéties maritimes que l'on t'a fait faire depuis ton rapatriement en mai 2003 de Miami à Bremerhaven où tu es resté pendant 16 mois puis ton remorquage -qui a duré 3 mois- et encrages en Malaisie, à Port Klang puis à Pintu Gedung, ton halage à Chittagong au Bangladesh puis ton retour à Port Klang, ton mystérieux aller-retour vers Dubaï le 5 mai 2006 (pour "officiellement" faire des réparations !? qui n'ont pas eu lieu évidemment), ton encrage dans les eaux territoriales indiennes en juillet 2006 puis près de la plage d'Alang le 15 août dernier, jour férié en Inde !! (sans commentaires). En miles marins tu as dû faire le tour du monde et tout cela doit tout de même coûter cher ; alors soit la Star Cruise est vraiment très mauvaise gestionnaire, soit elle a beaucoup d'intérêts dans cette affligeante affaire, elle a de très bonnes assurances où est très riche !

   Un autre bateau, le Clemenceau, a failli dernièrement subir le même sort que toi, mais notre président de la République (qui n'a aucune sympathie pour toi) l'a fait rapatrier quelques jours avant sa visite d'affaires en Inde au début de l'année, qui aurait pu être contrariée par cette aventure politico médiatique qui était devenue ridicule. Le Pakistan n'a heureusement pas voulu de toi dans ses eaux territoriales, espérons que la cour suprême indienne t'évitera également le pire. Pour des milliers de français, démolir ta superbe silhouette n'équivaudrait-il pas pour les indiens à détruire le Taj Mahal ?

   Que dire aussi de plusieurs personnalités politiques qui ont fait croire qu'ils s'intéressaient à ton sort mais qui, à l'approche de l'échéance présidentielle ont probablement estimé "qu'ils avaient d'autres chats à fouetter" ? D'ailleurs, je voudrais te rappeler entre autres ce qui a été dit à ton sujet à l'Assemblée nationale lors d'une question orale (publiée le 10/03/05 au journal officiel) posée par un député du Calvados au secrétaire d'État aux transports et à la mer qui a répondu ceci extrait... il me faut rassurer ceux qui craindraient que le France ne soit vendu à des ferrailleurs de je ne sais quel pays, sans autre forme de procès. Les États européens sont signataires de la convention de Bâle qui interdit l'exportation de quelque matériel que ce soit qui comporterait des produits polluants. Or, en l'occurrence, ce paquebot contient près de 900 tonnes d'amiante. Il faut donc être particulièrement vigilant et nous le serons". (sans commentaires !!).

   Il faudrait bien que je t'évoque aussi un célèbre "magazine de la mer" qui tous les vendredis soirs nous fait de longs reportages aux quatre coins de la planète et qui n'a jamais voulu -ou que l'on a pas autorisé ?- parler de toi, hormis 5 petites minutes. Faire une émission genre "paqueboton (en référence au téléthon)" aurait permis à des millions de personnes d'être au courant de la détresse dans laquelle tu te trouvais et elles auraient peut-être pu t'aider à sortir de ce mauvais pas. Une émission a été consacrée à un autre célèbre paquebot "Normandie" qui lui, malheureusement, a été détruit par un dramatique incendie.

   C'est bien de faire un reportage à titre posthume mais encore faudrait-il évoquer ce qui peut encore être sauvegardé avant de parler de ce qui n'existe plus. Cette émission mérite-t-elle encore d'être regardée ?

   A en croire certains sites Internet -dont celui du forum de l'émission concernée- le boycott de plusieurs téléspectateurs aurait déjà commencé. Peut-être dans quelques années cela plaira au réalisateur de faire une émission sur toi pour que les gens se rappellent, s'il en était besoin, que tu étais le plus grand et le plus beau ? Mais il sera trop tard, cela ne servira plus à rien de se lamenter sur une situation que l'on aura volontairement passé sous silence. Allez, bon vent !

   La France, tu sais, s'enthousiasme toujours pour de nouvelles réalisations ; on a construit récemment l'avion A 380 qui est le plus grand, le plus beau, d'une technologie irréprochable, etc... les superlatifs ne sont pas assez nombreux, tout le monde est en extase devant comme l'étaient ceux devant le Concorde à l'époque de sa gloire. Le général de Gaulle ne disait-il pas dans son discours inaugural lors de ton lancement (extrait) "... la technique française fait hommage à la patrie, plus long, plus sûr, plus puissant, plus rapide... j'ai parlé d'un succès ? Oui, France va en être un ..." Les successeurs de cet homme d'État ont la mémoire courte, notre pays est donc devenu incapable de sauvegarder son patrimoine qui a représenté à son époque la grandeur de la France sur les continents ; c'est bien triste et affligeant. Mais au fait, les journées du patrimoine n'ont elles pas lieu ce week-end ?

   Décidemment, tu n'as pas eu beaucoup de chance depuis ton baptême, le sort s'acharne sur toi comme il le fait souvent sur des humains qui n'ont jamais rien fait de mal pourtant mais qui ne sont peut-être pas nés sous une bonne étoile ; pourquoi, je n'en sais rien. Je voudrais tout de même te parler de personnes qui t'aiment beaucoup, réunies au sein d'une association et qui se démènent sans compter depuis plusieurs années pour essayer de te faire revenir dans ton pays natal par tous les moyens, mais là encore trop de bâtons dans les roues empêchent l'équipage associatif de réaliser cette aventure qui pourtant ravirait des milliers de tes admirateurs et créerait aussi des emplois dans des régions sinistrées par le chômage. Quel gâchis ! Il y a aussi un historien maritime australien qui, à l'autre bout de la planète a créé sur son site Internet une campagne d'information à ton sujet et qui fait tout son possible, en relation avec des ONG indiennes pour essayer de te sauver ; des milliers d'autres personnes plus anonymes militent également en ta faveur ; tu soulèves des passions bien méritées. Je croise les doigts pour que toutes ces bonnes volontés arrivent enfin à te sauvegarder.

   Voilà mon bateau, tu permets que je t'appelle mon bateau ? Je voulais t'écrire pour me défouler un peu et te dire dans cette lettre ouverte que tu ne mérites pas le sort qui t'es réservé, comme ne le méritent pas non plus les innocents qui périssent chaque jour sous des bombes aveugles, les animaux qui sont maltraités, etc...

   Pour conclure, je voudrais que tu saches que j'ai passé 9 jours en ta compagnie qui ont été parmi les plus beaux de ma vie. Je me souviendrai pour toujours du son de ta "voix" lorsque en 2001 tu as quitté le port du Havre où des milliers de personnes amassées sur les quais étaient venues te saluer pendant que le soleil couchant illuminait tes ponts et tes célèbres cheminées. J'étais un peu fière aussi d'être à ton bord lorsque tu accostais dans les ports et que les autres bateaux qui paraissaient tout petits à côté de toi, te saluaient.

   Oui, j'ai le mal de toi parfois, même si je ne le dis pas, je pense à toi tout bas (M. Polnareff).

   CATHERINE (Seine-et-Marne), 15 sept.06

   Les jours passent et passent encore... FRANCE souffre... Et ses assassins voient probablement ce "spectacle" avec indifférence, voire satisfaction... Nos décideurs ( et non pas la France) l'ont renié , l'ont abandonné, n'en parlent pas... Que d'étonnement doivent avoir les autres pays à l'encontre du nôtre...

   Charles de Gaulle, pour peu, ressusciterait... La Cour suprême indienne remet sa "décision" au 4 décembre, alors que tout le monde sait que, quelque soit le tonnage des matériaux nocifs contenus par FRANCE, l'Inde est en infraction avec les règles du droit international... La communauté internationale non plus ne dit rien... Les personnes à qui l'on écrit ne répondent pas... Comme seule réponse, j'ai eu la signature des accusés de réception...

   On veut faire l' "Europe", alors que, manifestement, aucun traité n'est respecté..
Personne , à part Monsieur GOOSENS et Rêve de France, ne met en cause la Norvégian Cruise Line et la Star Cruise... Bien plus, les deux commandes passées au chantier de Saint-Nazaire amènent"
la "paix sociale", en Loire Atlantique... Les autorités, je parie, n'ont même pas demandé, lors du rachat de ces chantiers mythiques par qui l'on sait, de garder le nom originel "CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE"... C'eut été la moindre des choses , non ? En échange : "AKER YARDS"... Quel beau nom, vous ne trouvez pas ? Encore une défaite morale... Et quelle hypocrisie: la NCL va utiliser le "savoir faire" Français, tout en liquidant, de l'autre côté du monde, le savoir faire de l'ancienne génération de Saint-Nazaire... C'est , quelque part, dégueulasse, et je m'excuse de m'exprimer ainsi,  mais je ne trouve pas d'autres mots... Comme vous tous, j'ai de l'amertume, plein la salive... Et voilà, nous en sommes là, nous en sommes arrivés là... Et les structures de FRANCE vont plus souffrir en trois mois qu'en cinquante ans ...

   Amitiés, Henri Heurté, Paris, 13 sept.06

   Il y a 10 ans jours pour jours Le Havre était en fête, près de 100 000 visiteurs étaient venus spécialement pour le 1er grand grand retour de "l'enfant prodige". France pardon Norway était de retour après 17 ans d'absence de son ancien d'attache. Du cap de la Hève jusqu'aux bassins du port la foule était là a attendre l'évènement de l'année, France pardon Norway revenait au pays. Lorsque le navire a franchit la passe et que le commandant Gangdaal a "sifflé" les trois coups de sirènes, que de souvenirs et d'émotions, et surtout quel joli spectacle, le paquebot entouré de milliers de navires de plaisance, de navires de pêches, de navires de servitude du port, et bien sur les bateaux pompes en action et de nombreux hélicoptères de la télévision, un spectacle inoubliable ! Un jour historique !!! pour Le Havre.

   Que de monde aussi ayant les larmes aux yeux, de plus le commandant en voyant tout ce monde et connaissant l'histoire du France et ce qu'il représentait sentimentalement pour les Havrais et les Français actionnait de nombreuses fois pour saluer la ville les cornes de brumes et sirènes du Norway pendant  son entrée dans le bassin de marée et la manœuvre impressionnante d'évitage. Que de souvenirs !!! un jour inoubliable.

   Je me rappelle que pour ce jour historique j'avais pris un jour de congé comme de nombreux visiteurs rien que pour cet évènement, mais mes plus gros et certainement les plus émotionnels, c'était lors de ses autres retours au Havre, car ayant embarqué a bord, que d'émotions lors de l'entrée du port en passant les digues étant a coté du Commandant Gangdaal ou Sovdness et du pilote sur l'aileron de passerelle.

   Que du bonheur ! Amicalement !  Jean-François - Le Havre - Septembre 2006

   Eh oui le voilà là le ventre dans le sable de cette maudite plage d Alang, après l'avoir fait attendre des mois et des mois  un espoir de nouvelle vie  on a décidé que l'on aurait sa peau , car son coeur en acier est certainement plus intéressant. Aujourd'hui au vu de certaines personnes dans ce monde de brutes les symboles des années passées ne sont pas tous soumis aux mêmes règles et au même respect le manque d intérêt que lui portent les responsables du pays qui l'a vu naître, les pays qui sont très intéressés par sa destruction sans aucun complexe sur le contenu

   Tous ces réactions nous laissent un coup amère et de très grande tristesse, les medias sont ils devenu amnésiques ?; l'enterrement officiel n a pas encore eut lieu  ou ont-ils oubliés de nous informer  ?

   La télévision fait  l'impasse sur l'événement  et l'émission Thalassa est comme le bateau en silence radio  même  pas un mot malgré tous les messages des amoureux du FRANCE / NORWAY

   Le seul espoir qu' il nous reste aujourd'hui est que l on trouve la personne sage et influente qui saura faire plier les tueurs du paquebot et qu' à l'occasion des grandes marées il retrouve le souffle nécessaire à une troisième vie. 

   Amicalement, Christian Lemieux  Harfleur ( près du Havre ) - Septembre 2006

 

SUITE 2006 ou Retour Livre d'or
 

Cliquez pour découvrir "NORWAY" ~~~~ VISITEZ LE PAQUEBOT NORWAY ~~~~ CLIQUEZ sur une des CHEMINEES ~~~~  Cliquez pour découvrir "NORWAY"